Ministère du Budget et des Comptes publics

Sceau de Republique Gabonaise

Nouvelles normes comptables OHADA révisées : Un symposium se tiendra à Libreville

Logo

Un symposium d’adaptation aux nouvelles normes comptables OHADA révisées se tiendra prochainement à Libreville. Organisé par le Ministère du Budget et des Comptes Publics, l’événement parrainé par le Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, se déroulera sous la direction du Conseil national de la comptabilité (CNAC).

Le cabinet Osmose consulting international assurera la supervision technique des travaux lors de ce symposium qui s’ouvrira le 27 novembre prochain dans la capitale gabonaise.

L’objectif annoncé est qu’avant le 30 mars 2018, chaque entité soumise aux dispositions de l’acte uniforme de l’Organisation pour l’harmonisation du droit des affaires en Afrique (OHADA), sera familiarisée avec les nouveaux fondements du Système comptable OHADA (SYSCOHADA), adoptés au mois de janvier de cette année au Congo Brazzaville par le Conseil des ministres de cette organisation.

Le symposium de Libreville  vise particulièrement à acter la convergence vers les normes IAS/IFRS. Un processus nécessaire afin que tous les comptables, sans distinction de pays,  puissent parler un langage commun et dresser une présentation normalisée des états financiers.

Une soixantaine de thèmes comptables, fiscaux, sociaux et managériaux composeront les modules de formation. Des cas pratiques d’application et des travaux dirigés couvrant tous les aspects sont également au programme.

L’importance de ce symposium a été révélée à la presse par le secrétaire permanent du CNAC, Pierre Etoughe. Pour lui, c’est rendez-vous majeur dans la mesure où  les normes comptables internationales évoluent rapidement. Il est ainsi indispensable de réviser la pratique comptable, la liasse fiscale, le contrôle de gestion, les audits, les programmes d’enseignements techniques, professionnels et universitaires et les logiciels de gestion.

 «Le nouvel acte uniforme relatif au droit comptable astreint toutes entités soumises aux dispositions de l’acte uniforme portant notamment sur : le droit commercial général, le droit des sociétés coopératives et les entités publiques, parapubliques et d’économies mixtes à s’arrimer à cette nouvelle donne.»,a-t-il également précisé.

Selon l'agenda fixé, les comptes personnels des entités doivent s’accorder à la nouvelle donne avant 1er janvier 2018. Quant aux comptes consolidés, combinés et les états financiers, la date limité a été établie au 1er janvier 2019.

Publié le : 22 / 11 / 2017

Connexion Visiteur en ligneConnexion